Sapin de Noël, naturel ou artificiel ?

A quelques semaines du 25 décembre, l’on cherche à décorer sa maison. Guirlandes lumineuses, boules de Noël et chaussettes, tous les éléments sont à mettre en place pour accueillir l’événement. Cependant, cette liste serait vaine sans la pièce maîtresse : le sapin. Si le sapin naturel se coupe directement dans les montagnes ou s’achète dans quelques grands magasins, plusieurs modèles de sapins artificiels voient le jour également. Lequel choisir ? Jetons un œil sur les plus et les moins de chaque produit.

Le sapin naturel


Et si l’on commençait par la vieille tradition ? Le sapin est un arbre connu pour son extrême résistance au froid. Cela dit, il a un succès fou quand Noël approche. Puisque cela implique le découpage d’arbres à l’état naturel, plusieurs sapins sont plantés, chaque année en vue de la préparation de cet événement en Europe comme dans le reste du monde. Ils suivent ensuite un circuit de distribution très varié, et certains sont même sujets à l’exportation. Ainsi, le processus permet de créer des emplois à des milliers de personnes. Côté santé, la flore impacte positivement l’air que nous respirons. Au Québec seulement, 1500 sapins sont plantés annuellement sur des centaines d’hectares. Or, un hectare de plantation permet d’assouvir le besoin quotidien en oxygène de 45 personnes. Ecologique, il se transforme facilement en humus, épousant parfaitement le cycle de la vie sur terre. On apprécie également le sapin pour son odeur caractéristique. Non désagréable, cette fraîcheur boisée, on la retrouve aussi dans les cuisines du terroir européennes.
Toutefois, cet arbre n’est pas que parfait. Avec un besoin en eau accru, il se sèche rapidement en laissant des aiguilles un peu partout dans la maison, créant un environnement propice aux incendies.

Le sapin artificiel


Si on aime le sapin naturel pour son côté brut et rustique, il n’y a pas de mal à chiner dans un peu de modernité avec le faux sapin. Des couleurs (blanc, gris ou vert), des modèles, il y’en a à tous les goûts. Votre maison est trop petite pour accueillir un grand modèle ? Privilégiez les petits arbustes aux formes épurées. Par contre, si votre demeure le permet, il n’y a pas mieux qu’un sapin vert de grande taille, et bien fourni. Dans les deux cas, vous n’aurez pas à nettoyer votre salon à toute reprise. Néanmoins, ce luxe vous vaudra quelques dizaines voire une bonne centaine d’euros à débourser. Mais, cela vaut réellement le coup. En sillonnant les pages des magasins de Noël en ligne ainsi qu’un comparatif sapin artificiel, achetez le modèle qui vous sied. Une fois le packaging à votre porte, il vous suffira de sortir le produit de la boîte, de trouver un bon endroit où le placer puis le décorer avec les ornements que vous avez préparés, au préalable. Ce modèle artificiel convient lorsqu’on a plein de choses dans la tête et qu’on n’a pas le temps d’arroser ou de chouchouter son arbre. Pour un entretien minime, nous vous recommandons d’opter pour une version à fibres optiques intégrées.